Qui a inventé la bicyclette ?

Catégories Passion0 Commentaire
inventeur-bicyclette

Une bicyclette, un bicycle ou un vélo, est un modèle de véhicule terrestre appartenant à la famille des cycles à deux roues. Elle est très adoptée comme moyen de transport, notamment aux Pays-Bas, et aussi dans des activités sportives. Mais qui a inventé la bicyclette ?

L’histoire de la bicyclette

Déjà vers la moitié du XVIIe siècle, un modèle de célérifère primitif est apparu. Un français l’a inventé en 1690. C’est une sorte de véhicule à deux roues fixées sur un simple cadre en bois. Un coussin permet au conducteur de s’asseoir et il faut pousser sur le sol avec ses pieds pour le faire bouger. Le fabuleux Comte Mede de Sivrac a été considéré comme étant le premier concepteur de la bicyclette en 1790. La draisienne est le premier modèle orné d’un système de direction, inventé en 1817, par le baron et ingénieur allemand Karl Drais von Sauerbronn. Il a fabriqué la Laufmaschine ou « machine à courir assis », qu’il a exposée dans le jardin du Luxembourg, à Paris. Il s’agit d’un engin doté de deux roues alignées en fer, jointes par une traverse en bois et des fourches. Il peut être propulsé par les pieds sur le sol, mais un « timon conducteur », qui es transformé par la suite le « gouvernail » après le « guidon », pour le conduire. Cet accessoire permet de pivoter la roue avant et le cadre de manière latérale. Cette machine a connu une véritable réussite dans la France et au Royaume-Uni. Depuis lors, bon nombres d’inventeurs français, anglais et allemands ont tenté d’apporter une palette d’améliorations. Le Dandy horse s’annonce le modèle le plus ancien de Grande-Bretagne. C’est le curricle qui a été créé en 1818. Cette fois-ci, le véhicule est plus léger, et une selle réglable ainsi que des accoudoirs font partie des équipements.

Inventer un bicycle

La recherche sur l’optimisation des modèles ne cesse d’agrandir. En 1839, l’Écossais Kirkpatrick Macmillan a encore intégré plusieurs autres accessoires pour compléter le prototype draisien. Tels sont les leviers d’entraînement et les pédales. Ces nouveautés offrent l’opportunité au conducteur de faire bouger l’engin sans devoir mettre les pieds à terre. Un modèle amélioré est également conçu par un Écossais, dénommé Dalzell, en 1846. C’est le modèle très prisé par les britanniques. Vers 1855, le précurseur direct de la bicyclette moderne s’annonce le célérifère français. Très en vogue en France, ce modèle est tourné par des manivelles et des pédales autonomes, mais le cadre et les roues sont encore faites en bois. Une bande de roulement métallique et un moyeu retenant les pneus sont au rendez-vous. Etant donné l’inconfort qu’il provoque sur un pavé ou une route escarpée, les anglais l’ont baptisé « boneshaker ». Malgré l’existence de toutes ces inventions, l’attribution du brevet de l’appellation « bicyclette », le premier véhicule à deux roues, est faite en 1869. Celui-ci dispose des pneus en caoutchouc entourant des jantes en acier, comme on le voit de nos jours. Cela n’a pas empêché le Britannique James Starley de rénover encore le modèle en 1873 pour avoir le prototype doté de tous les équipements modernes actuels.

bicyclette-inventeur