Je vous présente ma passion : les motos

Fils et petit-fils de motard, je ne pouvais pas passer à travers cette passion qui s’inscrit dans la lignée familiale. Le virus de la moto se transmet de père en fils chez nous. Et même plus encore, c’est l’ensemble des cousins et des oncles qui partagent cette passion. Ce qui est génial dans le fait de partager cela en famille, c’est la possibilité de s’échanger nos engins afin de diversifier les plaisirs au lieu de rester sur mon canapé à jouer à Tekken. Même si chacun possède sa bécane, voire plusieurs pour les plus chanceux d’entre nous, le plaisir de pouvoir conduire des modèles différents tous les week-ends est immense. C’est aussi un luxe et nous en avons conscience.

Présentation de mon bolide

Comme je vous disais, chacun d’entre nous possède sa propre moto. Pour ma part, je suis un vrai féru des sportives. La moto est de toute façon le reflet de notre personnalité. Étant jeune, sportif et dynamique dans la vie de tous les jours, je ne pouvais pas avoir une bonne routière. Ce que je recherche sur une moto, c’est l’aspect performance, le comportement sur la route et l’esthétique. C’est pourquoi je possède une Ducati 696 Monster qui répond à tous mes critères. Esthétiquement plus proche du roadster, son moteur 4 temps bicylindre en V, avec 2 soupapes par cylindre offres un potentiel intéressant. Sa tenue de route est fantastique. Une puissance maximale à 9000 tours par minute qui décoiffe, même à travers le casque. De plus, son faible poids d’environ 160 kilogrammes permet de bonifier ce rapport poids/puissance.

ducati-passion-moto

Les différentes possibilités offertes par la moto

Mes sorties moto en solitaire sont plutôt courtes et dynamique. Je cherche un compromis de courbes et de lignes droites. Ma conduite sportive est épuisante pour le pilote et pour la mécanique. C’est un véritable exutoire, qui me permet d’évacuer le stress. Au final, j’apparente mes sorties moto de la semaine à une séance de sport. 1 heure à tout donner sur la moto en sortant du travail afin de me ressourcer. Mes sorties du week-end sont souvent plus longues, mais sans jamais rester des heures et des heures sur la moto. Pour cela, je préfère emprunter la bonne et confortable routière de mon oncle.

Ce que j’adore faire également, c’est conduire l’Harley Davidson de mon autre oncle. Cette mythique marque de moto américaine reste un classique pour tout passionné de moto. Alors évidemment les sensations de conduite sont très particulières et spécifiques, mais je dois bien avouer que c’est la classe de rouler avec un tel modèle. Il existe une véritable communauté Harley dans les quatre coins de la France, et du monde entier d’ailleurs, dont mon oncle appartient à 200 %.
Enfin, je m’adonne réellement à ma passion au moins deux fois par an lorsque je vais piloter des engins de course sur circuit. Car respectant les limitations de vitesse sur la route, la recherche de sensations fortes doit se faire dans le cadre d’un pilotage sur circuit. C’est alors pour moi un moment de bonheur à l’état pur.