Comment devenir photographe pro

Catégories Conseil, Passion0 Commentaire
devenir-photographe-professionnel

Beaucoup de gens rêvent de devenir photographe professionnel. Cet engouement est dû en partie à l’essor de la photo numérique qui a rendu accessible cet univers à quelques amateurs éclairés. En regardant ces professionnels ; le plus souvent on a tendance à penser qu’ils voyagent beaucoup, qu’ils rencontrent beaucoup de monde, qu’ils ont beaucoup de fric. Pourtant la réalité est bien différente. Il faut travailler dur pour avoir un carnet d’adresses bien rempli et trouver des contrats. Zoom sur les astuces à suivre pour être pro dans ce domaine.

Avoir des bases solides en prises de photos

Comme n’importe quel métier, une bonne base et une certaine expérience sont requises si on veut mettre toutes les chances de son côté. Ensuite, il faut retenir qu’un investissement minimum est nécessaire. Au début d’abord, en tant qu’artiste, on n’est pas obligé de créer une entreprise, de payer l’assurance prévoyance. Cependant, l’achat d’un matériel approprié est incontournable. L’acquisition d’un logiciel de montage de photos comme photoshop, que vous pouvez découvrir en cliquant là, est également à conseiller surtout si on prend des photos de portraits. Avant de se lancer dans le métier, on doit aussi se familiariser avec son appareil photo professionnel et maîtriser ses paramètres. Car on ne peut pas le cacher, ce secteur regorge de prestataires qui ont chacun leur spécialité. Justement à propos de cette spécialité, il convient de connaître le domaine où l’on excelle. Si après avoir essayé plusieurs genres, on trouve qu’on est calé dans la prise de vues des photos culinaires, des portraits ou des clichés de paysages ; mieux vaut exploiter ce talent. En ce sens, la création d’un portefeuille artistique pourrait donner un coup de pouce dans sa recherche de clients. Cela montre en même temps l’étendue de son savoir-faire. On peut par exemple prendre quelques photos de ses premiers clients. Et si ces derniers sont satisfaits de ses tirages, ils les achètent. Le stage chez un photographe professionnel n’est pas aussi à exclure pour les débutants, car cela leur permet d’avoir une bonne idée de ce métier. Naturellement, un bon sens relationnel est également nécessaire. Il faut savoir par exemple comment apaiser un client mécontent, comment faire pour fidéliser un client. Éventuellement, au bout d’un an de travail, un photographe professionnel devrait avoir un objectif, comme par exemple, se constituer une clientèle fidèle, changer son statut en SARL etc. En bref, si on envisage alors cette occupation uniquement comme un passe-temps qui pourrait apporter un peu d’argent lors des fins de mois difficiles, on pourrait ne pas rester longtemps dans la concurrence.

La publicité de son studio

La publicité est aussi un élément important pour un métier indépendant comme celui d’un photographe professionnel. L’impression des cartes de visite, la création d’un site web, l’optimisation de son site en ligne, la publication des photos sur Instagram sont autant de moyens efficaces pour se faire connaître. La bouche-à-oreille constitue aussi un bon moyen pour avoir une clientèle. Enfin, un photographe professionnel doit avoir de la patience. On ne le devient pas au bout d’un mois. Il faut du temps pour monter son affaire. Le professionnel doit ainsi avoir une autre source d’argent en attendant le lancement de son activité.

devenir-photographe