James Bond: les gadgets de mon espion préféré

Catégories Film0 Commentaire

Dans les films d’espionnage ou de roman d’espionnage, James Bond est sans doute le plus reconnu mondialement.

Qui est James Bond ?

Sous son matricule 007, James Bond est une figure fictive créée en 1953. Il est l’œuvre de l’écrivain et ex-espion de l’Angleterre Ian Flemming dans le roman Casino Royal. C’est le fils d’Andrews Bond de souche écossaise ayant comme parents Glen Coe et Monique Delacroix qui est une suissesse. Ils sont au service de sa majesté. L’écrivain a mis l’accent sur le côté écossais de James Bond suite aux appréciations du film de James Bond à l’écran incarné par Sean Connery, de plus le nom de la maman de Bond trouve inspiration d’une fiancée suissesse de Fleming. D’après le Vexillologue Griffon Or, du collège of arms, dans Au service secret de sa Majesté, la famille de son père remonte à Norman le Blond en 1180 dont l’emblème est Orbis non sufficit d’où les souches nobles à James Bond.

Les gadgets de mon espion préféréjames-bons-gadgets

En effet, les gadgets de James Bond m’ont toujours intéressé et demeurent éternels pour moi. Il est vrai que c’est habituel de commander du champagne, de choisir ses automobiles, de charmer ses conquêtes, l’agent 007 est au summum de la technologie quand il emploie ses gadgets. La créativité de Q, le major Geoffrey Boothroyd, qui est le génie du groupe MI6, et expert en découverte de toutes sortes conçues à multiplier les performances de James Bond est abondant et sans limite. Il est incarné par Desmond Llewelyn pendant 17 fois depuis 1963 à 1999, il cache derrière son amabilité, une raillerie inquiétante d’un espion hors-pair. Voici quelques gadgets que ce talentueux espion utilise et qui sont très astucieux et époustouflant.

Il y a le Jet Pack d’opération tonnerre en 1965 qui est une création étonnante malgré l’époque. Il y a aussi la petite Nellie de On ne vit que deux fois en 1967. C’est un extraordinaire autogire qui est fortifié comme un chasseur : lance-roquettes, missiles guidés, mitrailleuses…. Il y a aussi la cigarette lance-roquette de On ne vit que deux fois. C’est une cigarette qui tue, elle permet de lancer une roquette miniature à une distance de plus de 20m. On a aussi le fameux téléphone portable Ericsson de l’époque dans Demain ne meurt jamais en 1997. En effet, il n’est plus nécessaire de conduire sa voiture avec un volant pour Pierce Brosnan, juste grâce à son téléphone, il peut guider sa BMW à distance tel un petit joujou. On a également le Q-boat de Le Monde ne suffit pas en 1999. C’est un appareil qui fronde le monde aquatique. Il y a aussi la montre Omega Seamaster dans Meurs un autre jour en 2002. Effectivement, il y a des gens qui emploient des scies à  métaux, ou des meuleuses, par contre pour James Bond c’est une montre multifonction couteau-suisse. C’est très astucieux. Ainsi que la fameuse Aston Martin DBS V12 dans Casino Royale en 2006. C’est une voiture qui est superbe, car effectivement elle sauvera la vie de Daniel Craig.gadget-james-bond

J’ai aussi mon major Q à moi, il s’agit d’Internet. A la maison je me suis constitué une véritable panoplie d’objets espions comme James Bond. Après plusieurs recherches, j’ai découvert d’innombrables objets et gadgets d’espions. Je ne m’en sers pas, mais j’ai cette passion de la double utilisation d’un objet. Je me suis acheté notamment des stylos avec appareil photo incorporé, des boutons de manchette avec micros intégrés, et même un briquet laser. J’ai vu qu’il existait aussi des logiciels espions que l’on peut installer sur des téléphones pour suivre et géolocaliser n’importe qui ! Mais je n’ai pas encore franchi ce cap, car j’aime posséder les gadgets, mais je n’ai pas l’âme d’un aventurier…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *